Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Lutte! / Re : Twitch
« Dernier message par {NiCeGuY} le 21 avril 2018 à 16:29 »
2
Lutte! / Re : Gif Gone Wild
« Dernier message par {NiCeGuY} le 20 avril 2018 à 21:46 »
3
Lutte! / Re : Rosters d'après draft
« Dernier message par Manu Dalton le 20 avril 2018 à 19:52 »
On va continuer point par point.

- Oui la WWE push Reign comme un mega face, la réalité c'est qu'il pop entre un face mitigé et un heel dépendant des shows. J'ai rien contre le gars, in ring il est bon, il a aussi un bon micro, le seul problème vient du booking qui pousse ben trop pour que les fans l'aime. C'est pas organique pour 5 cennes, contrairement par exemple à un Daniel Bryan ou à Rusev présentement. Me semble que ca serais lui rendre service de le virer heel officiellement.

- J'ai pas vu passer ça pour la detox tu me l'apprends! Par contre j'ai vu pour le bébé.

- Je ne savais pas non plus pour Henry! Kane c'est en effet juste logique qu'il s'enligne vers la retraire. Et ce qu'il gagne les élections ou pas , comme le gars est quand même plus jeune jeune pour faire ce job là à temps plein. Je te confirme que Big Show est blessé, suite à un match en cage contre Braun à Raw il y a déjà quelques mois. Je ne me souviens cependant pas si la blessure est vraiment arrivée pendant le match ou si le spot de cage est la justification storyline pour justifier son absence.

- Orton est de plus en plus nul. J'espère qu'il va quitter dans un avenir rapproché... Je fast foward la plupart de ses matchs...

- Avec le hype du Bullet Club il n'y a aucun doute que les gars pourraient se débrouiller à la ROH / NJPW. Par contre je leur souhaite quand même un avenir potable au sein de la WWE. Le potentiel est là, c'est le booking encore une fois qui scrap leur carrière.

- Pour finir je vais simplement dire ceci : Rusev day!  ;D
4
Lutte! / Re : Rosters d'après draft
« Dernier message par {NiCeGuY} le 20 avril 2018 à 00:48 »
C'est pas mon tableau, je l'ai picker sur /r/SquaredCircle
-Reign est présenté à la tv comme un face.
-Kannelis est allé en detox et Maria est tombé enceinte scrappant sa gimmick...
-Mark Henry est retraité. Kane devrait l'être bientôt si il gagne ses élections. Big Show, je crois qu'il est blessé.
-Orton est sur le pilote automatique depuis un bout. Plus aucune passion pour la business. Toute ses feuds sont identiques.
-La WWE a aucune idée quoi faire avec Gallows et Andersons depuis que le feud avec New Day a planté. Je ne serais pas surpris que ces gars là demande leur release. Il pourrait faire la piasse sur les Indy avec les gars du Bullet Club.
-Je crois qu'après son feud avec Taker au GRR, Rusev pourrait faire un face turn.

5
Lutte! / Re : Rosters d'après draft
« Dernier message par Manu Dalton le 19 avril 2018 à 23:39 »
Il y a quelques trucs qui me chicote dans ton tableau.

-Roman dans les faces...
- Brock qui n'est pas dans les part timer.
-Kannellis qui est dans... le tableau! Je pensais qu'il avait eu son release tellement ca fait longtemps qu'il est apparu à Raw! Méchant flop.
- Où est Mark Henry ? Il ne lutte presque jamais, mais Big Show est dans le tableau et il n’apparaît pas plus souvent. Les deux devraient être dans le part time. Kane aussi d'ailleurs.

Commentaires en vrac :
1. Je suis aussi surpris que toi de voir les Usos et New Day encore dans le même brand.
2. Je suis très content de voir sur le main roaster AOP (même si c'est plate pour Ellering) , Ember Moon, Peyton Royce, Almas et Sanity. Par contre je suis complètement indifférent à l'arrivée de No Way Jose et de Billie Kay.
3. Je suis très déçu que Mahal et Roode se ramassent dans le même brand...j'espère que cet angle là va finir bien vite. Au moins Orton n'est plus là...
4. Sin Cara devrait aller rejoindre les autres lucha à 205, il serait franchement mieux utilisé.
5. Je rêve d'un stable avec AJ, Gallows et Anderson en feud avec Sanity.
6
Lutte! / Rosters d'après draft
« Dernier message par {NiCeGuY} le 19 avril 2018 à 13:07 »


Ma plus grosse surprise est que les Usos et New Day sont toujours dans la même brand. KO et Sami seront les heels numéro 1 une fois que Lesnar va retourner en hibernation. Chad Gable et Jason Jordan pourrait reformer American Alpha une fois que Jordan revienne de sa blessure. Ziggler et McIntyre pourrait être un excellent tag team.





7
Lutte! / Re : Oups..
« Dernier message par Manu Dalton le 19 avril 2018 à 11:21 »
Pour un peu plus de contexte : Balor (alors connu sous le nom de Prince Devitt) est celui qui a fondé le Bullet Club à la NJPW et il en est le premier leader. AJ Styles a aussi été leader après le départ de Devitt. Anderson est l'un des membres fondateurs également.

Présentement le Bullet Club est de loin le clan qui vend le plus de marchandise dans le monde de la lutte toute fédérations confondues. Si tu porte attention aux gens dans la foule des shows télévisé de la ROH, même de la NXT et de la WWE tellement le phénomène est fort, tu va presque certainement apercevoir une personne avec un de leur tshirt systématiquement à chaque plan de caméra vers la foule.

Bref, Vince est pas cave, il voit qu'il y a une piasse à faire. Mais il ne peut pas utiliser Bullet Club car c'est sous licence NJPW. De là la très mauvaise imitation mal booker qu'est le Balor Club.
8
Lutte! / Re : Oups..
« Dernier message par {NiCeGuY} le 19 avril 2018 à 00:14 »
Le Bullet Club est une faction de New Japan et de la ROH. C'est leur NWO. Finn Balor, AJ Style et Gallows/Andersons ont tous été membre dans le passé et ils sont maintenant à la WWE. La WWE les as appelé The Club à leurs début, et maintenant Balor Club.

Corey Graves a confondu Balor et Bullet.
9
Lutte! / Re : Oups..
« Dernier message par Juggalo le 18 avril 2018 à 21:31 »
Contexte pour quelqu'un de déconnecté ?
10
Lutte! / Re : Gif Gone Wild
« Dernier message par {NiCeGuY} le 18 avril 2018 à 14:22 »
https://deadspin.com/how-joey-janelas-spring-break-became-pro-wrestlings-big-1825340372?utm_campaign=socialflow_deadspin_twitter&utm_source=deadspin_twitter&utm_medium=socialflow

Citer
As highly anticipated as Janela-Sasuke was, the most intriguing match on the show saw WALTER, an Austrian veteran whose popularity has exploded in the past year, against Pierre Carl Ouellet, a 50-year-old best known as one half of The Quebecers in WWE. Janela had met Ouellet, who returned to the sport last year from a bit of a hiatus, at a Black Label Pro show in Indiana. Janela was wowed by Ouellet’s work and immediately proposed he face WALTER in Spring Break’s “hoss fight” of two giant men. “I couldn’t be happier to give someone the limelight again,” Janela said, citing his own fandom of Ouellet’s feud with Bret Hart. “To give them that little chance to relive their glory days is pretty fucking cool, because I respect the business so much and I respect those guys so much. That’s my thanks to them.”

During his heyday, Ouellet was best known for being one of the most agile and athletic big men in the business, but fans seemed startled by the fact that he can somehow still do everything with the same level of execution. Given that Ouellet was hyping the match with Twitter videos of him doing odd feats of strength like tearing a deck of cards in half (hashtag “#CutTheDeck”), fans probably expected a novelty like Janela-Jannetty. Instead, they got what was arguably the best match of the weekend, full stop. The surprise of it all only served to amplify 20 minutes of great storytelling during which Ouellet seemed to find strength in taking WALTER’s brutal chops before finally taking over and hitting his Cannonball somersault splash for an upset win. On a weekend during which the best young wrestling talent in the world, both contracted and unsigned, did their thing, a 50-year-old man who most fans probably thought was retired had the breakout performance. He more than earned himself a slate of new bookings.

Speaking to Deadspin in the aftermath of the show, Ouellet explained that he had used much of his time off training in karate, Brazilian jiu jitsu, and karate in an attempt to reshape his style for into something more suited for modern indie wrestling. His Spring Break match was a culmination of not just that work, he said, but his entire career. “It was, for me, a belief in myself and I was willing to risk it, at all cost,” Ouellet said. “No family, girlfriend, wife, or children. No cars, no house, no money. Making my name on the road trips all over the world, for that one dream, and it wasn’t happening! I kept believing in it and still do today. This is what we called passion, and I was able to pass that passion on to the public like I never could have done it before.” A lot of aging wrestlers talk about going on one last run, but Pierre Carl Ouellet is one of a rare breed who has what it takes to do it.
Pages: [1] 2 3 ... 10