Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
11
Thé en poche! / Re : Mes albums préférés (sans ordre particulier)
« Dernier message par Le Genius le 13 mars 2019 à 16:47 »
Un grand merci à Philo qui a ajouté la fonction permettant de mettre des fenêtres Youtube !
12
Annonces! / Balise YouTube
« Dernier message par Philo le 13 mars 2019 à 13:45 »
À la suggestion du Genius, j'ai ajouté une balise YouTube dans le menu des messages. Vous allez la voir à droite de la balise Spoiler.

Vous pouvez aussi l'écrire à la main, exemple (sans les espaces) :

[ youtube ]https://www.youtube.com/watch?v=MTJD67vfHPs[ /youtube ]

Ce qui donne ceci :

13
Thé en poche! / Re : Mes albums préférés (sans ordre particulier)
« Dernier message par Manu Dalton le 12 mars 2019 à 17:43 »
On a quand même les liens, c'est l'essentiel!  :D

Il y a de cela quelques années déjà un collègue de travail m'a fait découvrir Dire Straits. Ce n'est pas un groupe que j'ai intégré dans ce que j'écoute régulièrement mais j'aime bien.
14
Thé en poche! / Re : Mes albums préférés (sans ordre particulier)
« Dernier message par Le Genius le 11 mars 2019 à 20:10 »
Désolé le forum doit être bridé et ne permet pas d'afficher les vidéos YouTube ... Daniel, si tu nous lis ...  :-\
15
Thé en poche! / Re : Mes albums préférés (sans ordre particulier)
« Dernier message par Le Genius le 11 mars 2019 à 20:01 »
Dire Straits - Alchemy (1984)



Surprise ! Le premier album présenté est aux antipodes de ceux figurant des les deux excellents « Tops » de Shtamane et Salade : un album live d’un groupe « mainstream », et c’est pas du progressif. Quoi que nous rediscuterons de ce dernier point …


Dire Straits s’est fait connaître en 1978 grâce à son album éponyme, très éloigné des standards punk de l’époque, car plutôt axé blues - roots - folk - rock, avec un son de guitare très clair, cristallin plutôt que saturé. Le titre « Sultans of Swing » a révélé le groupe. Après un deuxième album dans le même style mais plus abouti encore, « Communiqué », Dire Straits  prend un premier virage - léger - avec leur troisième album intitulé très justement « Making Movies » :  Mark Knopfler (fondateur - leader - auteur - compositeur)  ne compose plus uniquement des chansons, mais commence avec certaines pièces à créer une histoire pour laquelle il compose une musique, un peu comme une musique de film qui collerait à l’histoire. Pour que l’effet soit réussi, le groupe incorpore un nouvel élément qui sera décisif : le piano. Cela nous donne les superbes « Roméo and Juliet », « Tunnel of Love ». D’autres morceaux deviennent, eux, plus « rock », plus péchus : « Solid Rock », « Expresso Love ».


Cet essai sera transformé avec l’album suivant, le quatrième, l’excellent « Love Over Gold », qui reprend le concept des histoires mises en musique. Si j’osais, je dirais qu’il s’agit du meilleur album de Dire Straits. Si j’osais davantage, je dirais même qu’il est … progressif. Vraiment. Pas du progressif hyper-démonstratif, caricatural, pénible, non, mais les chansons en ont la structure, l’ossature, une introduction, un développement en séquences, une conclusion, magnifiées par le piano du nouveau venu Alan Clarke, dont l’apport est capital sur les chefs d’oeuvre que sont « Telegraph Road » et « Private Investigations ». Et soyez rassurés, tout cela reste parfaitement digeste, accessible à toutes les oreilles, même à celles qui se bouchent à l’évocation du mot « progressif ».


Revenons à Alchemy, l’album live que je vous propose de découvrir : il est issu de la tournée qui a suivi la sortie de Love Over Gold. Les années blues rock » sont passées, mais les morceaux de cette époque ne sont pas remisés aux rayons des souvenirs, certains sont ressortis, ré-arrangés, ils sont proposés pendant ce concert sur une forme plus allongée, plus rock, plus « punchy » (« What’s Upon a Time In the West », « Two Young Lovers » qui mélange rock, piano-bar et saxophone par Mel Collins, ex-King Crimson).



Le titre qui leur a permis de sortir de l’ombre, « Sultans Of Swing » subit lui aussi un petit lifting, perd son style roots au profit d’un son beaucoup plus rock et s’allonge considérablement, se permet même une une baisse de tempo à ses deux tiers pour revenir sur un final instrumental inédit et tout-à-fait éblouissant et plein d’énergie.





Le concert est surtout l’occasion de mettre en valeur les albums « Making Movies » et « Love Over Gold », et on retrouve donc « Roméo and Juliet », « Private Investigations » toute en tension et suspense (qu’on ose me dire qu’elle n’est pas progressive, celle-là …), « Tunnel of Love » qui commence assez rock pour finir en ballade, et le clou du concert, « Telegraph Road », elle aussi pleine de rebondissements et qui, un peu comme « Sultans of Swing », voit après une accalmie son dernier quart proposer un instrumental de très haute volée avec un solo de Mark Knopfler absolument remarquable. C’est à écouter au moins une fois, juste pour se faire un avis …





Après un morceau plus rock, très justement intitulé « Solid Rock », le concert s’achève sur ce qui est cette fois réellement une musique de film, « Going Home », une jolie ballade dans laquelle guitare et saxophone échangent avant de « parler » à l’unisson.



Les amateurs de rock pur et dur ne trouveront pas dans cet album live de quoi satisfaire leur besoin quotidien en son saturé. Ici le son est clair, mais résolument rock. Progressif ? Probablement. Je dirai que c’est un rock hybride, « amélioré », susceptible de plaire à des fans venant d’horizons divers. Je ne dirais jamais assez toute l’admiration que j’ai pour le pianiste / clavieriste Alan Clarke et toute l’importance qu’il a eue sur la musique de Dire Straits. D’autre part, quand je réécoute « Private Investigations » ou « Telegraph Road », je me dis que probablement, j’étais fan d’une certaine forme de musique progressive, plus de 10 ans avant qu’un ami végétal québécois me présente King Crimson …


On pourra en tout cas saluer l’audace de Mark Knopfler de proposer une musique éloignée des canons de la mode de ce début des années 80. Je serais cependant plus nuancé en ce qui concerne l’album suivant de Dire Straits, « Brothers In Arms », qui sortira en 1985 …
16
Annonces! / Re : Welcome to SSL
« Dernier message par Cappie le 10 mars 2019 à 22:40 »
À moins de trouver une bonne joke de queue ou d'anus à associer à ça, c'est non certain.
17
Annonces! / Re : Welcome to SSL
« Dernier message par Philo le 10 mars 2019 à 03:54 »
Tiens, ça en prendrait un sur le Forum.

Naaaaah...
18
Thé en poche! / Re : Musique : Vous écoutez quoi, là ?
« Dernier message par Cappie le 7 mars 2019 à 09:27 »
L'autre fois j'écoutais la Soupe aux choux pis je me disais « Chriss, la musique est donc bien bonne ». C'était une trame sonore joué au synthétiseur d'époque pour donner un côté science fiction. Je n'écoute pas tant de synthwave/rétrowave que ça, mais je partage les raisons de ton intérêt.

Sinon, pour moi ce matin, c'est les démos de Grave.
19
Thé en poche! / Re : Les «racistes» de Québec Solidaire.
« Dernier message par Cappie le 7 mars 2019 à 09:16 »
Une blague à la con par rapport aux gens mobilisés en tant que « Chinois progressistes du Québec ».
20
Thé en poche! / Re : Musique : Vous écoutez quoi, là ?
« Dernier message par Manu Dalton le 6 mars 2019 à 23:45 »
Ces temps-ci j'écoute beaucoup de compilations de synthwave / retrowave sur Youtube.  Il y a quelque chose qui m'accroche énormément dans ces sonorités électroniques faussement rétro. C'est entièrement nostalgique pour moi parce que le style s'inspire de l'univers des films futuristes et des jeux vidéos des années 1980... ce qui me ramène en enfance! 

Exemple de la chose :

https://www.youtube.com/watch?v=i94rqSASTLU
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10