Auteur Sujet: La cohérence gouvernementale.  (Lu 2745 fois)

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 042
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
La cohérence gouvernementale.
« le: 29 octobre 2015 16:09 »
Vous savez tous très bien que je ne suis pas un ardent partisan des syndicats. Cependant je trouve que c'est foncièrement un manque flagrant de rigueur intellectuelle de dire d'un côté que l'État a les poches vides pour ne pas augmenter ses employés... tout en accordant 1 milliards à une entreprise privé la même semaine! Cohérence quand tu nous tiens! >:(

P.S. Si l'État offrait l'indexation moyen des prix à la consommation à ses employés, soit 7.5% sur 5 ans, il en coûterait 3 milliards au trésor public.
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

The Kouak

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 182
    • Voir le profil
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #1 le: 29 octobre 2015 16:26 »
1 milliards US, soit dit en passant...

C'est scandaleux. En plus, c'est même pas un investissement dans la maison mère, c'est dans une société en commandite de Bombardier!! D'autant plus scandaleux! Le risque est encore plus élevé.

Mais bon, il faudrait que je me contente d'une diminution de mon pouvoir d'achat pour les 5 prochaines années encore, qu'on me coupe des maladies, etc., etc., etc. Pendant ce temps là, les parlementaires vont se voter une belle augmentation de salaire a coûts nuls à l'unanimité, alors que les employés n'ont pas ce droit. Et pendant ce temps là, on finance un cimenterie inutile à Port-Daniel à hauteur de 250 000 000 $ alors que les cimenteries privées du Québec sont déjà en surproduction (environ 65%). Et pendant ce temps là, on gaspille des milliards pour les éoliennes alors qu'on est en surproduction d'hydro-électricité. Et pendant ce temps là, on doit payer plusieurs millions annuellement, sans arrêt, pour garder des centrales fermées.

Etc.

Etc.

Etc.

Les gouvernements sont tous aussi pathétiques les uns que les autres.
« Modifié: 29 octobre 2015 16:28 par The Kouak »

The Kouak

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 182
    • Voir le profil
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #2 le: 29 octobre 2015 17:58 »
Puisque le titre du sujet traite de la cohérence gouvernementale, voici une autre sottise datant d'aujourd'hui:

http://www.lapresse.ca/actualites/201510/29/01-4915309-quebec-reclamera-des-milliers-de-dollars-a-des-employes-en-salaires.php

Le gouvernement veut réclamer des salaires rétroactivement (3 ans) à des centaines d'employés. Certains auraient à rembourser 20-40 000$. Bien entendu, plusieurs personnes pour qui les fonctionnaires sont des ennemis à abattre vont se réjouir de cette annonce, mais les mots me manquent pour qualifier la stupidité d'une telle mesure.

L'employeur s'est trompé dans une directive de reconnaissance des acquis, a engagé certaines personnes en leur reconnaissant trop d'expérience, donc en leur offrant un salaire plus élevé que ce que la note du Conseil du Trésor mentionnait comme directive. Ces employés ont accepté cet emploi en toute bonne foi sur la base du salaire et des conditions de travail qui leur étaient offerts. Et maintenant que l'État se rend compte de l'erreur commise par certains gestionnaires, il faudrait que ces employés remboursent les sommes reçues en trop?? Ils sont traités comme des voleurs, alors qu'ils n'ont qu'accepté un emploi à partir des informations qu'on leur donnait. Probablement que la plupart n'auraient pas accepté cet emploi si aucune expérience n'était reconnue. Et même s'ils l'avaient accepté, ça ne change rien au fait qu'ils ne sont coupables de rien. C'est pas comme s'ils avaient oublié de payer leurs impôts pendant 3 ans.

Imaginez une entreprise privée qui aurait le culot d'exiger le remboursement d'une portion du salaire des trois dernières années de certains employés en prétextant qu'après avoir vérifié, ils auraient dû être payés 8 000$ de moins par année, donc ces employés doivent chacun rembourser 24 000$. Les médias seraient déchaînés, la population organiserait un boycott public et un lynchage sans précédent de cette compagnie capitaliste sauvage, etc. Mais comme c'est des misérables employés de l'État, bah, c'est ben trop vrai, qu'ils remboursent, les crosseurs! C'est mes taxes qui payent ça!

Dieu merci, j'ai eu la "chance" de n'avoir eu aucune expérience reconnue lors de mon embauche, donc ils ne peuvent rien me réclamer. Mais juste le fait d'aller de l'avant avec cette mesure est odieuse et démontre à quel point ce gouvernement n'a aucun respect pour ses employés.

Credo Quia Absurdum

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 742
    • Voir le profil
    • ibrokemycomics
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #3 le: 29 octobre 2015 18:43 »
Je suis du même avis que vous pour Bombardier... Quoique mon avis est un peu moins tranché. Les syndiqués ne peuvent pas vraiment utiliser cette nouvelle pour se plaindre puisque, veut-veut pas, ça aide aussi les "petits" employés de Bombardiers ( sans compter les emplois indirects reliés à cette entreprise ), pas juste les hauts dirigeants.

Sauf que je ne pense pas que ni Bombardier ni le gouvernement le font de gaieté de coeur non plus parce que tout le monde reconnaît que c'est une intervention pour préserver l'intégrité de Bombardier sur le marché mondial. Beaucoup d'emplois dépendent du succès de la CSeries. C'est pas comme une annonce pour booster une industrie déjà florissante et c'est pas non plus un gaspillage comme les éoliennes. Je crois que même si elle est plate, c'était une intervention justifiable dans la mesure où Bombardier est importante pour le Québec et tout doit être mit en place pour conserver ce qui demeure un important moteur économique pour notre province et notre pays... On peut presque commencer à compter sur nos doigts les compagnies Québécoises/Canadiennes qui nous restent...

The Kouak

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 182
    • Voir le profil
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #4 le: 30 octobre 2015 07:19 »
Premièrement, un "petit" employé de Bombardier, ça n'existe pas. Il s'agit d'une main-d'oeuvre spécialisée qui gagne des salaires très élevés.

Deuxièmement, oui, Bombardier était importante pour le Québec. Mais c'est de moins en moins le cas, c'est trop mal géré. Et la division aéronautique est un fiasco totale parmi la mauvaise gestion au sein de cette entreprise. C'est extrêmement mal gérée et ça n'aboutit à rien de concret. Ils ont voulu jouer dans la cour des grands producteurs mondiaux et ils se pètent la gueule, pourquoi faudrait que le gouvernement vienne à leur rescousse? Combien d'entreprises de moindre envergure ferment leur porte chaque année sans que le gouvernement injecte des centaines de millions pour les aider. Le fait que Bombardier a déjà été un fleuron (ce qu'il n'est plus) est la seule raison justifiant l'investissement. Certaines langues sales diront que c'est pour aider les tits-namis libéraux, mais ça aurait été des péquistes que la décision aurait été prise quand même.

Et ce qui me dérange le plus dans tout ça, ce n'est pas tant l'investissement lui-même. Il faut reconnaître que la perte de Bombardier ferait effectivement très mal à l'économie québécoise parce que justement, ce sont des emplois hautement qualifiés qui font vivre l'économie. Un peu comme pour le secteur de la production automobile en Ontario. Ce qui me dérange le plus, c'est que l'investissement soit fait au sein d'une société en commandite, et non à même la maison mère de Bombardier. Tout le risque revient aux contribuables, et les gains potentiels sont quasi inexistants.

On parle quand même d'une société qui a perdu 4,9 milliards juste pendant le dernier trimestre.

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 042
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Re : Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #5 le: 30 octobre 2015 08:02 »
Je suis du même avis que vous pour Bombardier... Quoique mon avis est un peu moins tranché. Les syndiqués ne peuvent pas vraiment utiliser cette nouvelle pour se plaindre puisque, veut-veut pas, ça aide aussi les "petits" employés de Bombardiers ( sans compter les emplois indirects reliés à cette entreprise ), pas juste les hauts dirigeants.


Hier en pleine annonce le ministre justifiait son investissent entre autre avec l'argument de la protection d'emplois bien payé au taux de deux fois le salaire moyen québécois. On ne parle pas de «petits employés». Ce qui m'achale personnellement c'est que l'État dit ne pas avoir d'argent et sort 1 milliards us pour investir dans un projet privé fort risqué. Évidement en bon gars de droite que je suis je ne vois pas où est le mandat de l'État là dedans, mais passons outre mes considérations idéologiques...

Si le gouvernement était cohérent il n'emprunterait pas en pleine période d'austérité pour investir dans un projet à risque. C'est un peu comme si un particulier qui est sur une proposition de consommateur obtenait par un miracle soudain un prêt pour investir dans des actions en bourse. Il y a un non sens profond là dedans. 
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Credo Quia Absurdum

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 742
    • Voir le profil
    • ibrokemycomics
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #6 le: 30 octobre 2015 17:53 »
Ayez un peu de recul et demandez-vous qu'est-ce qui se serait passé si le gouvernement avait refusé de prêter main forte à Bombardier...

Ils auraient tiré la plogue sur la Cseries. Tout le département aéronautique aurait éventuellement crevé, parce que si la Cseries ne connaît pas de succès, les géants comme Boeing et Airbus vont tout prendre. Bombardier aurait fini par se faire acheter par un concurrent, le siège social établi ici se serait évaporé. Après quelques mois, on aurait mit à la porte des centaines d'employés dans une restructuration des effectifs et d'ici quelques années, les emplois qui seraient restés ici seraient éventuellement perdus au profit de pays comme la Chine. Y'aurait pu rien. Rien.

On peut espérer que l'intervention du gouvernement sera une lumière verte pour ceux qui pensent à commander des avions comme la Cseries...

The Kouak

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 182
    • Voir le profil
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #7 le: 30 octobre 2015 18:25 »
Bombardier se retrouve dans cette situation parce que c'est extrêmement mal géré depuis trop longtemps et elle a survécu aussi longtemps grâce aux subventions quasi-automatique qu'elle recevait. Aucune entreprise privée n'a voulu investir dans la CSeries parce que personne n'a confiance au succès de cette aventure. Ils ont voulu jouer dans la cours des grands et ils ont réalisés qu'ils étaient mal outillés pour le faire.

Mais parce que ça donne des bons emplois au Québec et beaucoup de bons emplois indirects, c'est la responsabilité du gouvernement d'appauvrir la collectivité pour que des privilégiés de la société conserve leur emploi très bien payé encore quelques années de plus même si le modèle d'affaire n'a séduit personne dans le monde entier??

Ça me rappelle le papier commercial (Gaspésia, pour ceux qui se demandent de quoi je parle)...
Ça me rappelle la Davie...
Ça me rappelle les éoliennes en gaspésie...
Ça me rappelle Vidéotron qui nous doit encore des milliards...

Ça me rappelle que beaucoup trop de gens plus riches que moi se font sans cesse sauver le cul par le gouvernement au nom de la sacro-sainte fierté québécoise ou au nom de la nécessité de préserver de bons emplois au Québec.

Personnellement, dans des cas comme Bombardier ou la Davie, j'appelle ça subventionner l'incompétence. Un gauchiste appelle ça stimuler l'économie. Une société riche peut se permettre d'offrir un tel coup de pouce à ses entreprises locales, c'est tout à fait normal, voir souhaitable. Mais le Québec est tout sauf riche, présentement. Et flamber 1,3 milliards de dollars en actions dans une société en commandite qui n'a convaincu aucun investisseur dans le monde, c'est loin d'être judicieux à mes yeux.

Contrairement à toi, je ne pense pas que de faire conserver des emplois à quelques milliers de personnes se traduits en retombées économiques de plus de 1 milliard de dollars pour le gouvernement.

Je ne sais pas pourquoi les gens ne peuvent se résoudre à l'idée qu'une compagnie non rentable et mal gérée cesse d'exister. Pourtant, je ne suis pas si à droite que ça...
« Modifié: 30 octobre 2015 18:27 par The Kouak »

The Kouak

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 182
    • Voir le profil
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #8 le: 31 octobre 2015 00:28 »
Pas que je veuille en rajouter, mais... Petit texte bien intéressant de Patrick Lagacé qui vient de ressortir, compte tenu de la situation actuelle...

http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/201412/17/01-4828966-bombardier-altitude-immorale.php

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 042
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Re : Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #9 le: 31 octobre 2015 07:38 »
Ayez un peu de recul et demandez-vous qu'est-ce qui se serait passé si le gouvernement avait refusé de prêter main forte à Bombardier...

Ils auraient tiré la plogue sur la Cseries. Tout le département aéronautique aurait éventuellement crevé, parce que si la Cseries ne connaît pas de succès, les géants comme Boeing et Airbus vont tout prendre. Bombardier aurait fini par se faire acheter par un concurrent, le siège social établi ici se serait évaporé. Après quelques mois, on aurait mit à la porte des centaines d'employés dans une restructuration des effectifs et d'ici quelques années, les emplois qui seraient restés ici seraient éventuellement perdus au profit de pays comme la Chine. Y'aurait pu rien. Rien.

On peut espérer que l'intervention du gouvernement sera une lumière verte pour ceux qui pensent à commander des avions comme la Cseries...

Et ça ça se nomme le libre marché. T'es poche tu ferme.

À 1.3 milliards pour sauver quelques milliers de jobs je pense que collectivement on se fait fourrer royalement.
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Credo Quia Absurdum

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 742
    • Voir le profil
    • ibrokemycomics
Re : Re : Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #10 le: 1 novembre 2015 12:50 »
Et ça ça se nomme le libre marché. T'es poche tu ferme.

Vous n'êtes pas du genre à vous mettre les pieds dans les souliers des autres, on dirait!

Admettons que Couillard et sa bande ne font rien... Et que Bombardier continue sa descente car ils n'ont pas trouvé d'investisseurs.

Que dirions-nous alors du gouvernement? Ils ont laissé tomber Bombardier, Ils sont responsables des pertes d'emplois, ils contribuent à isoler le Québec du marché mondial, etc. etc. etc.. Ben facile de dire que c'est scandaleux et que c'est juste quelques milliers de jobs de plus ou de moins quand c'est pas toi qui appuie sur le bouton.

Bombardier ce n'est pas une petite entreprise régionale. Ils doivent composer avec toutes sortes de variantes qui ne vont pas toujours à leur avantage et qui sont, soit dit en passant, pas toujours de leur fait.

The Kouak

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 182
    • Voir le profil
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #11 le: 1 novembre 2015 17:02 »
La différence entre ta position et celle d e Manu et moi, c'est que pour toi, le fait que Bombardier ait pompé du fric à l'État québécois à coups de plusieurs centaines de millions de dollars à de nombreuses reprises dans son existence, c'est pas important.
On ne parle pas d'aider une entreprise dans le besoin, on parle de financer pour la énième fois une entreprise qui navigue sous la ligne de flottaison dans ce dossier depuis longtemps. Ça ne fait que prolonger linévitable et appauvrir l'État.

La CSeries, c'est voué à l'échec depuis le début, mais Bombardier est trop orgueilleux pour l'admettre.

Credo Quia Absurdum

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 742
    • Voir le profil
    • ibrokemycomics
Re : La cohérence gouvernementale.
« Réponse #12 le: 2 novembre 2015 20:12 »
Citer
La différence entre ta position et celle d e Manu et moi, c'est que pour toi, le fait que Bombardier ait pompé du fric à l'État québécois à coups de plusieurs centaines de millions de dollars à de nombreuses reprises dans son existence, c'est pas important.