Auteur Sujet: Cumul de mandats , le cas Martine Ouellet.  (Lu 779 fois)

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 915
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Cumul de mandats , le cas Martine Ouellet.
« le: 18 mars 2017 à 08:22 »
Je ne sais pas pour vous mais j'ai un certain malaise à voir Martine Ouellet prendre la tête du Bloc. Le malaise ne vient pas de la personne comme tel mais du cumul des mandats au provincial et au fédéral. J'ai toujours pensé que c'était impossible à faire dans notre système....et bien non! Aucun règlement l'interdit, c'est quelque chose qui ne se fait pas uniquement par tradition et non pas par obligation légale.

J'ai vraiment de la misère avec l'idée qu'une seule personne puisse avoir plus d'un mandat, il me semble que c'est contre l'essence même d'un système représentatif pour lequel on choisi des gens pour un poste précis avec des fonctions précises.Également cela ouvre grand la porte aux conflits d'intérêt. C'est aussi évident qu'entre pallier gouvernementaux par moment les intérêt du fédéral ne sont pas ceux du provincial ou du municipal. Une personne ayant plusieurs postes ne pourra pas défendre efficacement tous les pallier. Bref pour moi si elle veut vraiment aller au fédéral elle devait démissionner comme députée provincial. Vous en pensez quoi?
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Juggalo

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 302
    • Voir le profil
Re : Cumul de mandats , le cas Martine Ouellet.
« Réponse #1 le: 18 mars 2017 à 10:13 »
Elle ne représente pas de comté au fédéral, donc je ne vois pas vraiment ça comme un double emploi de député.  En bout de ligne, elle n'a fait que s'ajouter quelques réunions à son agenda.

Clairement, elle se cherchait de nouvelles responsabilités suite à son échec de la chefferie du PQ et, n'en ayant pas trouvé, elle s'est revirée vers une autre option.

Mais bon, je suis pas mal biaisé vu mon total je-m'en-foutisme du Bloc et du PQ.
« Modifié: 18 mars 2017 à 23:59 par Juggalo »

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 915
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Re : Cumul de mandats , le cas Martine Ouellet.
« Réponse #2 le: 18 mars 2017 à 23:12 »
Je partage ton je m'en foutisme. C'est le principe qui me gosse.

Ton argument est valide mais pour un temps limité, c'est clair qu'un chef fédéral va s'arranger pour être élu à Ottawa au plus sacrant. Gérer les troupes sans être au Parlement c'est pas génial et beaucoup plus difficile pour contrôler tout le monde
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Philo

  • Фило
  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 085
    • Voir le profil
Re : Cumul de mandats , le cas Martine Ouellet.
« Réponse #3 le: 19 mars 2017 à 00:50 »
Personnellement, le Bloc est tellement insignifiant en termes d'influence en 2017 que c'est comme si elle s'était mis à un hobby de tricot en termes d'impact sur sa job à Québec.

Je l'ai entendu parler en entrevue... Une politicienne dans toute sa splendeur. Je vois pas le Bloc aller ben ben loin sous sa direction.

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 385
    • Voir le profil
Re : Cumul de mandats , le cas Martine Ouellet.
« Réponse #4 le: 18 avril 2017 à 14:28 »
C'est une cheffe qui va plaire à ce qui reste de militants bloquistes, mais pas qui va réussir à ramener ce parti comme gardien des « intérêts du Québec »...surtout pas en continuant à débattre des dits intérêts au parlement de Québec.

L'argument comme quoi elle a le droit selon la loi...certes, mais elle a demandé la démission de Barrette parce qu'il avait dit des grosses niaiseries, chose que la loi permet aussi.

Je n'aime pas non plus son argument d'économiser les coûts d'une élection partielle. Oui, les 500-600 dollars que coûterait l'élection partiel sont plus élevés que son salaire de député, mais je crois que l'argent consacré à une élection partielle ou générale reste un sacrifice légitime. On n'est quand même pas pour accabler le monde comme Françoise David qui ne se sentent pas capable de tougher jusqu'à la fin de leur mandat.