Auteur Sujet: NXT Takeover NY  (Lu 61 fois)

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 980
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
NXT Takeover NY
« le: 6 avril 2019 à 10:48 »
Quel début de fin de semaine de lutte!

Le show début avec les War Raiders vs Riccochet et Aleister Black pour les titres en équipe. Vitesse, rythme dément, cascades de fou, flip, force impressionnante, Riccochet qui fait un fucking fall away slam sur Hanson qui doit peser 2 fois et demi son poids, heat dans le plafond tout le combat. Les deux viking font des spots de mexicain de 125 lbs. Quelle équipe! C'est tellement enlevant que je suis collé à l'écran, j'ai aucun idée de combien de temps le combat dure. Mon match de 2019 jusqu'à présent. Un pièce d'anthologie pour les années à venir. 5 poires rectales sur 5.

Velveteen Dream vs Matt Riddle pour le titre Nord-Américain.

Combat très technique au début, domination de Riddle presque totale dans les premières minutes, il n'y a aucun doute que le script vise à le mettre over. Puis le spot à la Hogan quand Dream on a assez, véritable citation de la légende qui donne un savoureux moment de comedy wrestling. Une belle finale de combat. Riddle vend bien la déception. Il ne gagne pas le titre mais sort définitivement over. Mention spéciale au costume et à l'entrée de Dream, si ce gars là est pas champion universel un jour il y a clairement un problème. Il a tout pour réussir, charisme, micro excellent, beau physique, talent in ring. Un autre 5 poires rectales sur 5.

Pete Dunn vs Walter. NXT Uk Championship match.

Dunn arrive au combat fort de 685 jours de règne mais j'ai le sentiment en partant que Walter va avoir le dessus puisqu'il est booker comme une bête de destruction massive depuis son début. Ce sera effectivement le combat le plus stiff de la soirée.  Un vrai festival de chop de la mort qui tue de la part de l'autrichien et de tortage de doigts à l'anglaise. Encore une fois le rythme est excellent. Impressionnant pour un homme du gabarit de Walter. Puis le plus long règne de l'ère moderne se termine sur un frog splash d'un gars de 6'4 pesant 300lbs. 4 poires rectales sur 5.

Shayna vs Kiari Sane vs Io Shirai vs Bianca Belair. Titre féminin.

Le moment où j'ai mon down de la soirée et où l'effet de l'alcool commence à se faire sentir... Bref je suis moins attentif un peu que lors des premiers combats, on jase plus avec papa et les amis. Je ne peux pas dire que le combat était mauvais mais je l'ai plus regardé du coin de l'oeil. Il y a avait quelques beaux enchaînement mais c'était plus souvent du 2 vs 2 interchangeable qu'un vrai 4 way. Ceci dit le script du combat fait avancer l'histoire entre Belair et Shayna et met l'accent sur l'amitié Sane / IO. C'était bien booker. La meilleure finale de la soirée avec Shayna qui gagne en vrai heel en ramassant les cadavres de l’opposition. Signe que Belair avait rien à faire dans ce combat elle prend le pin / soumission. Quitte à me faire lancer des roches sur les internet je clame haut et fort que je partage l'opinion de Sam Robert face à la couette de cheveux de la NXT. 3 poires rectales sur 5 + moment hétéro de la soirée pour les deux japonaises.

2 / 3 falls pour le titre NXT vacant. Johnny Gargano vs Adam Cole « Bay! Bay!».

Un autre excellent combat avec un rythme de fou. Quel cardio! Du grand art dans un ring. De très belles transitions, encore une ambiance de malade ( encore plus que pendant le tag team), une finale en mega happy ending à la film de super héros hollywoodien qui met l'underdog encore plus over. Un post match qui souligne encore plus le happy ending. Un autre 4 poires sur 5.


Bref dans l'ensemble excellent gala. Une carte peu chargée, efficace, un bon rythme, 3 heures et quelques de gala, rien de trop. Du plaisir côté histoire et surtout in ring. Un vrai bon gala de lutte. À voir si ce n'est déjà fait.

Bien hâte à la suite des choses ce soir avec le show NJPW/ROH et dimanche avec Wrestlemania. Grosse fin de semaine de lutte en perspective!


Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.