Auteur Sujet: Sites de vente en ligne  (Lu 296 fois)

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Sites de vente en ligne
« le: 19 mai 2020 17:55 »
Réalité de télé-travailleur pour cause de distanciation sociale, puis confinement, puis distanciation sociale à nouveau oblige, j'ai du temps à perdre. Fait qu'en début avril, j'ai commencé à acheter des niaiseries sur Wish. Malgré donc un petit historique d'achats et de navigation, l'algorithme s'obstine à me montrer des affaires en forme de pénis à travers des suggestions plus logiques.

Bilan de mes quelques emplettes: dur à dire, je n'ai toujours rien reçu même si la plupart de ces quelques achats remontent à il y a cinq semaines. Le tracking des paquets n'est pas pris en charge rendu au Canada. J'ignore d'ailleurs si c'est normal pour le tracking ou si c'est tout simplement à cause de la situation actuelle. (J'ai remarqué quelques erreurs ici et là dans le tracking de certains paquets par Poste Canada.) J'ignore aussi si c'est le délai de livraison normal. En général, c'est plus rapide que ça quand je fais venir quelque chose avec un autre site (ex:Aliexpress), mais je remarque qu'il y a une "shitload" d'opérations listées dans le suivi des paquets. Selon des recherches sommaires, beaucoup de produits vendus sur Wish proviennent de stock de dropshipping d'Aliexpress. Il faudrait toutefois que j'approfondisse celles-ci. 

J'ai aussi remarqué qu'il y avait des articles qui pouvaient être récupérés dans des magasins à proximité. À proximité, c'est un bien grand mot. Ce n'est pas comme Sears dans le temps avec un comptoir de livraison chez le nettoyeur pas loin de chez nous sur un point central pour les résidents du coin. C'est plutôt des magasins de seconde zone dans des racoins de la ville.

Edit: Ah ben calvase, c'est une compagnie de la Silicon Valley. Je trouve ça déjà pas mal moins cute que si ça l'avait été une compagnie chinoise comme je croyais naïvement.
« Modifié: 19 mai 2020 18:02 par Cappie »

Philo

  • Фило
  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 207
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #1 le: 20 mai 2020 04:16 »
Ouais, les délais dans les envois sont vraiment longs ces temps-ci. Ma mère est avec Amazon Prime, ce qui prend d'habitude 2 jours, mais là ça prend genre 3 semaines.

Je connais pas Wish, mais je présume que beaucoup font du "dropshipping"... Belle page sur Wish, et quand quelqu'un commande ils font expédier ça direct d'Aliexpress, genre. T'es peut-être mieux d'acheter direct d'Aliexpress, quoique là ça va te prendre un esti de boutte à recevoir de quoi. :)

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #2 le: 20 mai 2020 11:54 »
Amazon Prime, c'est particulier. Il y a des produits que même à la fin mars/au début avril avaient le délai d'expédition standard, mais à côté, il y en a plein dont l'envoie était annoncé pour le mois de mai. Si je me fie à mon expérience personnelle, il y a semble y avoir eu une grosse part de vigilance. En fait, ils t'expédiaient la commande "dès que possible" et non pour le recevoir à la date indiquée en mai.  Vaut mieux donner un échéancier pessimiste que d'essayer de se casser la tête à essayer de calculer un vrai délai...avec le risque de se tromper.

Anyway, avec Prime, il y a toujours eu certaines catégories de produits dont le délai de livraison était plus long, genre les vêtements ou les articles de cuisine.

Quand je suis tombé en télétravail en mars, je me suis enfin décidé à m'acheter un presse-panini...que j'ai finalement commandé sur le site de Canadian Tire parce qu'à ce moment-là, les délais de livraison d'Amazon Prime venaient d'exploser. À force d'acheter des bébelles avec ça, tu finis par en oublier qu'il y a des très gros détaillants traditionnels qui ont un système de vente en ligne très efficaces et qu'en fait, même des petits détaillants se débrouillent bien. Il y a moins de pénis sur le site de Canadian Tire que sur Wish par contre.

Pis autre hypothèse à partir de mes anecdotes à moi moi moi: Plus les canaux utilisés sont simples et directs, moins la situation actuelle va impacter l'acheminement et la rapidité de livraison. J'ai commandé un fanzine à un vendeur ebay allemand, je l'ai reçu hier par courrier standard en ce qui fût donc une semaine ouvrable. (Bon, ça m'a coûté 12$ de shipping et ce n'est pas pour rien que j'avais déserté ebay (particulièrement) et discogs avec des prix de même.) Ça semble plus périlleux quand l'expéditeur utilise un service comme DHL eCommerce ou ChitChats, ou si de mon bord, j'avais précommandé la chose en donnant une adresse flexilivraison au lieu de mon adresse résidentielle. Ces services fonctionnent très bien dans un contexte normal, mais je crois que les étapes supplémentaires liées à ces services sont devenues difficile à gérer dans la conjoncture actuelle.

Sinon, j'ai à deux reprises j'ai choké des achats de produits vus sur Facebook au moment de payer...le moment où tu réalises que fuck, non, tu vas pas payer 30$ (avec le shipping) pour une brique de 500g de café moulu ou payer 25$ (avec le shipping) pour un quatre pack de petites canettes de kombucha.

Philo

  • Фило
  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 207
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #3 le: 21 mai 2020 05:22 »
Héhé. T'as l'air d'avoir une bonne dépendance à la commande en ligne, dis donc. :)

Quand j'étais en Corée je commandais TOUT en ligne, c'était assez fou. Livraison le lendemain. Je pouvais même commander de l'alcool fort traditionnel de l'autre bout du pays, ou certains trucs comme des bouteilles d'eau pour la maison. Ils ont l'affaire en esti.

En Bulgarie ils sont pas pires pour la commande en ligne aussi... Je dirais que c'est un peu mieux qu'au Québec, à ce que j'en sais.

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #4 le: 21 mai 2020 13:05 »
 ;D Faut dire que je n'ai pas de char et que j'ai plutôt horreur de magasiner en magasin.  Faire l'épicerie, ça va. J'aime bien aussi aller dans un disquaire ou une boutique du genre. Je parle de magasin de disques, mais c'est la principale autre raison qui a fait que je suis un gros cleint pour la vente en ligne. À la fin des années 2000, je me rendais compte que je pouvais enfin trouver autre chose que les trois disques d'un band disponibles en rayon chez HMV ou Archambault (sans avoir à demander à un employé du magasin de commander un item) pour moins cher. En plus de cela, j'ai commencé à cette époque à tomber dans l'underground, donc à acheter à en ligne à des distros ainsi que directement à des groupes et des labels des affaires qui n'allaient jamais ou presque se trouver dans un brick & mortar local.

Je suppose qu'un des gros problèmes dans le contexte Québécois et Canadien est que la population est répartie dans quelques centres urbains assez éloignés les un des autres et que les espaces entre eux ne sont pas toujours très denses en terme de population, mettons. Ça ne doit pas être idéale pour la logistique. En tout cas, je regarde rapidement les grosses lignes démographiques de la Bulgarie et il semblerait que population soit encore plus vieille qu'ici.

Sauf que les obstacles géographico-logistiques n'expliquent pas tout. Je me souviens, dans les années 2000, il y avait un (défunt  :'() petit disquaire indépendant sur la rue St-Jean qui avait son catalogue, tant pour le stock neuf qu'usagé, sur son site internet. Tu réservais de quoi, ils te prévenaient quand c'était prêt et t'allait le chercher. Un disquaire plus récent, toujours à Québec, a fait le move à cause du confinement pour avoir l'occasion de faire des réservations d'ici la réouverture et même des livraisons pour le monde qui habite proche. Tout ça pour dire que ça peut prendre une crise pour que les commerçant se tournent vers des options qui sont en fait assez triviales et anciennes.

Exemple similaire: la SAQ. J'ai essayé la semaine passée leur service de vente en ligne avec la livraison à domicile par Purolator. Ça marche bien. Je n'avais jamais trop fait gaffe à leur système de vente en ligne avec récupération en magasin auparavant puisque ça ne m'intéressait pas, mais je m'en suis rendu compte qu'ils n'offrent même pas la possibilité de réserver des produits disponibles dans une succursale et aller les chercher là-bas. Vite de même, il me semble que ça l'aurait enlevé du stress aux employés qui auraient eu moins besoin de dealer avec des clients qui se promènent dans les rayons. (Certes, peut-être qu'en fait ça l'aurait déplacé le problème.)

Philo

  • Фило
  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 207
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #5 le: 22 mai 2020 04:05 »
Ouin, je suis pas mal comme toi. Les magasins, j'ai pas mal ça en horreur de nos jours. J'ai déjà aimé ça, mais c'est rendu tellement plus facile en ligne... Donc de nos jours, je me limite à la bouffe et quelques produits de maison que je sais où aller chercher, mettons. En plus, dans mon divertissement je suis rendu 100% numérique, alors même plus besoin de commander un CD ou un livre... Yé.

Je suis pas sûr pourquoi la Bulgarie fait un peu mieux que le Québec. C'est même plus rural ici qu'au Québec, en plus, mais les commandes en ligne marchent. C'est peut-être en partie à cause de l'Europe, dont la Bulgarie fait partie... Tu peux commander de partout en Europe et il y a des systèmes de livraison adaptés.

Mettons que la COVID-19 a montré que le Québec est déficient côté livraisons en ligne... J'ai vu ma mère rusher pas mal avec son épicerie en ligne, mais elle est rusée, elle a trouvé des trucs. Me semble que ça devrait pas prendre ça...

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 045
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #6 le: 22 mai 2020 15:59 »
Cappie, il me semble que ton disquaire de St-Jean avec l'inventaire en ligne c'était le défunt «Musique du faubourg». De loin la place avec la plus grande sélection de metal dans les années 90 et début 2000. C'était littéralement du plancher au plafond sur des étagères amovibles, tout ça dans un local minuscule vraiment étroit. Si c'était encore ouvert il y aurait clairement pas le 2m....je suis même pas sur qu'il y a avait cette distance là sur la largeur de l'allée centrale du commerce tellement il y avait du stock!  Un peu comme à la Librairie Laforce, c'est étroit et ça fait le charme de l'endroit.

Sinon je suis en ligne pas mal aussi, et depuis que ça existe. J'ai un compte sur Ebay pratiquement depuis que le site existe! Je me souviens que j'ai demandé ma première carte de crédit pour ça....

J'ai voulu essayer l'épicerie en ligne en début de pandémie mais les délais de livraisons abusifs ont eu raison de mon initiative, c'est complètement ridicule d'avoir un 10 jours d'attente. Bref j'y vais en soirée,c'est une habitude que j'ai depuis des années déjà pour éviter le monde, vers 21h sur semaine c'est clairement le moment idéal. Les files du samedi matin non merci.

Mon seul magasinage physique c'est les bouquineries et les marchés aux puces. Et je dois dire que ça commence à me manquer un peu. Côté positif, la pile « à lire» de ma bibliothèque a beaucoup baissée depuis 2 mois et demi.  :)
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #7 le: 22 mai 2020 20:31 »
En plein ça, fouille-moi pourquoi, j'ai cru bon d'éluder le nom. Je ne suis pas allé souvent à la Librairie Laforce, mais j'ai bien aimé. Le côté "exigu" de ces places-là est en effet charmant. J'aime mieux ça que les événements du genre "foire de disque" où c'est un peu suffoquant.

J'ai fait une commande en ligne un samedi soir sur le site d'IGA pour la récupérer en magasin le lundi soir. Sérieux, boff. Le contexte. Il m'a manqué des articles, qui n'ont certes pas été facturés, et c'était semi-broche à foin pour récupérer ça. Je pense que je vais me contenter d'aller faire mon épicerie au Super C le temps de la distanciation. C'est pas mal moins glamour et fancy, mais les mesures sont moins over-the-top. Il n'y a pas de clôtures à barricade avec des messages enregistrées à l'entrée. Juste un gardien de sécurité relaxe avec un commis avec une visière dans la face.

Tu as raison Philo, le monde ne devrait pas à être rusé pour avoir faire son épicerie en ligne. Pour te donner une idée, ça ne fait vraiment pas longtemps que les caisses libre-services ont commencé à apparaître dans les épiceries que je fréquente. Dans les fait, ces bébelles-là ne détruisent pas d'emplois, du moins pas au Québec, parce que les épiceries n'ont plus tant de main d'oeuvre disponible. Fait qu'avoir une personne qui supervise six caisses libre-services, ça règle le problème des cinq postes de caissiers qui sont rendus difficiles à combler.

Probablement que les chaînes d'alimentations ont dormi sur la switch à quelque part. Manu parlait avec raison du délai de livraison, mais c'est pire que ça: la bande-passante des sites des épiceries n'arrivent même pas à suivre. Ça serait exagéré de dire qu'elles auraient du déjà avoir des gros entrepôts robotisés, mais elles auraient sûrement pu davantage promouvoir la commande en ligne ces dernières années. Le système aurait eu le temps de se parfaire et de grossir. Rendu en pleine pandémie, c'est trop tard pour essayer d'augmenter la capacité de trafic de ton site pour un service de livraison ou de récupération sur place qui n'arriverait pas de toute manière à suivre.

De toute manière, fracture numérique oblige, ce n'est pas le groupe d'âge plus vulnérable qui est capable de jouir pleinement de l'épicerie par internet. Fait que technologie ou pas, on aurait été dans la marde pareil.  :-\

Sinon, est-ce que les Bulgares ont une grosse culture de l'automobile? Je me demande si ça ne serait pas une partie d'explication pour le retard qu'on a ici. La piste européenne tient la route. En tant que Nord-Américains, je pense qu'on a souffert de l’inertie des gros joueurs de l'industrie de la vente au détail. Oui, ils en ont payé les prix en faisant faillite, mais peut-être qu'on en paie un peu le prix. Je pense que je pourrais même faire en pas trop de temps une liste des lacunes des sites des détaillants qui ont survécu. Pis pendant ce temps-là, le monde s'excite le poil des jambes avec des affaires supposément disruptives comme Goodfood alors que ce n'est pas réellement mainstream (à mon avis).

Philo

  • Фило
  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 207
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #8 le: 23 mai 2020 01:53 »
Pour ta question sur la Bulgarie... Tu veux dire, est-ce que les gens prennent leur char pour aller faire l'épicerie?

Je dirais là-dessus que c'est pas mal comme l'Europe de l'Ouest, en ce sens qu'il y a plus de chars qu'on pense, mais que c'est pas vraiment une culture. Les gens sont encore habitués d'aller à l'épicerie du coin faire leurs achats. Quand je fais mon épicerie, par exemple, ça implique une foule de petits commerces différents pour chacun de mes produits : la boutique de vin, la boulangerie, une place pour les noix grillées sur place, une fruiterie générale, la fromagerie, et mon boucher. C'est comme un circuit que je fais à peu près 2 fois par semaine. Il existe des grandes épiceries, mais je dirais que c'est moins commun qu'au Canada.

En dehors des centres urbains, y a pas mal plus de chars, mais ça reste que c'est pas un réflexe pour le monde de prendre le char pour aller acheter une pinte de lait.

De plus, une bonne partie du pays est pas mal rural, donc eux dépendent peut-être plus d'un bon service de livraison.

Un autre facteur, peut-être, c'est que ce ne sont pas tous les produits non-alimentaires qui sont disponibles en magasins en Bulgarie. Pour les trucs spécialisés, t'as intérêt à regarder les sites en ligne et à faire livrer, soit d'ailleurs en Bulgarie, soit d'ailleurs en Europe.

Mais en tout cas, le résultat, c'est que j'ai plusieurs options pour commander de l'épicerie en ligne. J'ai même un site où je peux commander des produits fermiers direct chez moi. C'est vaiment très bien. J'ai pas trouvé de café torréfié localement à Sofia qui me plaît, alors je commande d'un petit torréfacteur à l'autre bout du pays, et ça arrive le lendemain. Je peux aussi commander du yogourt de mouton sauvage qui m'est livré direct à Sofia...

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #9 le: 23 mai 2020 10:57 »
C'est pas mal ça le sens de ma question en effet. En plus, ici le fossé s'est creusé. Des fois j'ai l'impression que si je dis que je connais une quincaillerie de cartier, des hommes en noir vont venir la fermer et y ouvrir une autre tabarnak de pharmacie. Tu résumes ça assez bien, le consommateur moyen est un banlieusard/périurbain qui prend son char pour aller acheter une pinte de lait

Pis anecdote de même, il y a dix ans, j'avais acheté un paquet de boxers sur eBay. Il y a du monde qui trouvait ça weird parce que eBay était surtout associé à l'usagé dans la tête des gens. C'était un réflexe normal et cocasse. Il y en a d'autres qui trouvaient ça paresseux, mais j'ai l'impression que c'étaient aussi des personnes qui n'auraient pas marché 30/45 minutes de chez un à un magasin pour acheter des sous-vêtements. J'ai aussi l'impression que dix ans plus tard, il y en a une couple qui ont changé leur fusil d'épaule en se rendant compte qu'ils n'avaient plus à se faire chier à aller dans un centre d'achats pour s'acheter des bobettes. (Je fais mon smatte, mais j'étais celui qui n'aurait pas de cellulaires, puis celui qui n'aurait pas de données internet sur son cellulaire, haha.)

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #10 le: 23 mai 2020 11:22 »
Pour poursuivre ce qu'on disait sur la SAQ dans l'autre topic: RESTE EN BULGARIE PHILO! L'implémentation d'un module de gestion des cartes-cadeaux à un service de vente en ligne ne révèle même pas du réflexe pour la SAQ.

Je venais d'avoir un flash comme quoi j'avais gagné une carte-cadeau de la SAQ à mon dernier party de Noël de bureau pis qu'elle traîne dans mon porte-feuille depuis ce temps.
Citer
Pourquoi ne puis-je pas utiliser ma carte-cadeau dans SAQ.COM?
 Actuellement, notre système informatique ne peut recevoir ce type de transaction. Mais nous mettons tout en œuvre pour la rendre possible dans un avenir proche.
Je pense que j'ai "déballé" la carte le lendemain du party et que j'ai voulu la scanner avec l'application mobile de la SAQ pour me rendre compte que ça ne se faisait pas. Fait que je l'ai oubliée dans mon porte-feuille.

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 045
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #11 le: 24 mai 2020 10:46 »
Pour en remettre concernant les délais anormalement long de livraison :

https://www.journaldequebec.com/2020/05/23/postes-canada-croule-sous-les-colis-1

 :-\
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 434
    • Voir le profil
Re : Sites de vente en ligne
« Réponse #12 le: 24 mai 2020 16:12 »
Citer
Les relations sont, à l’heure actuelle, très bonnes entre l’employeur et le syndicat...
Je veux bien, mais c'est quand même weird que ce soit le président du syndicat des employés qui prenne la parole pour la société de la couronne qui les emploie.

J'ai reçu quand même un bon nombre d'affaires dans des délais normaux de la part de Poste Canada, mais je pense que ce qui vient jouer, c'était le fait que c'était par canaux standards, mais aussi, et je m'en rends compte là, que ce n'était pas des affaires en provenance du grand Montréal. Aussi, ce qui m'aide que comme je suis en télétravail, je suis chez moi en train de travailler ou de dîner quand le facteur passe avec les colis.

Comme je disais, là où j'ai remarqué que ça se gâtait, c'était quand un service-tiers était impliqué, comme DHL eCommerce ou  ChitChats en plus de Poste Canada. Comme je disais, j'ai aussi remarqué des ratées par rapport aux paquets que j'avais pré-commandé avant la crise avec mon adresse flexilivraison pour le bureau de poste en face de ma job. Je me répète, mais les services de ce genre impliquent des étapes supplémentaires dans le processus.

Je n'en veux pas à Poste Canada ou à ses employés, bien que j'aurais aimé qu'ils trouvent un arrangement pour les cas de flexilivraison, huhu. Je comprends que le scannage des numéros de repérage des articles risque d'être relativement botché. On s'entend aussi qu'ils ont intérêt à prioriser les paquets envoyés en tant que "colis accélérés" puisque les gens ont payé pour ça, quitte à laisser traîner les paquets de seconde zone provenant de Chine pendant une couple de semaines dans une brouette.