Auteur Sujet: Critique instantanée / Poires rectales de Chambres en ville saison 1.  (Lu 226 fois)

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 085
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Le confinement a des effets inusités... je me suis tapé la saison 1 de Chambre en ville pour vous. Bonne lecture.

Match cool de la soirée : Annik vs Vanessa vs Lola dans un triple threat brutal pour obtenir l'amour de Pete.

Match poche de la soirée : Pete vs Marc André. Ce coup de poing là était encore plus fake que l'ensemble de ceux décerné par les jobbers des fédérations de lutte de sous-sol d'église du Québec.

Top Heel : À égalité ; Georges aka le Token Black au couteau et Alain le voleur de bouffe dans le frigo. C'est vraiment une série qui brasse, cœur sensible s'abstenir.

Top face : Julien, le gars toujours trop heureux d'être content.

Conspiration de la saison : L'ensemble des personnages face à Caroline Béliveau (jouée par Lucie Laurier...)

Moment boule de cristal : Voir conspiration de la saison.

Moment gay : Étienne qui malgré son kick sur Alexandra reste un français typiquement stéréotypé avec beaucoup trop de grandes manières pour être crédible dans son rôle de gars qui veux baiser tout ce qui bouge.

Moment hétérosexuel : Valérie Valois (Annik) à 20 ans, et ce malgré un ensemble de costumes digne du Village des Valeurs.

Moment sarcastiquement complexe : L'ensemble de l'intrigue, qui tourne autour de crises de jalousies perpétuelles et d'enfantillages futiles...

Moment ton de marde : L'ensemble des répliques dites par Lola.

Moment vieux : Louise Deschatelets avait déjà l'air d'une grand-mère en 1989...

Moment fluo : L'ensemble des vêtements de Patricia Paquin aka Geneviève Lacoste.

Moment douche bag / je me tenais au Beach Club 30 avant que ça ouvre : Marc-André pour l'ensemble de l'œuvre.

Moment choquer un étudiant universitaire woke en sciences sociales (pléonasme) : Faite lui écouter l'épisode dans lequel Marc-André traite Julien de nègre.

Citation de la soirée : « Come on» - Pete Béliveau, sur un ton désinvolte, une fois par épisode au minimum.

Futur comédien de talent : Grégory Charles dans le rôle de Julien Philippe, un jeune musicien noir vraiment trop bien habillé qui est beaucoup plus intelligent que la moyenne. Un vrai rôle de composition.

Influence du Webzine : La peinture du salon est fucking jaune. Hasard ? Je ne pense pas.

Impressionné vos parents : En 2021, dites leur que vous écrivez une critique de Chambre en ville saison 1 pour Le Webzine. Prestige et lectorat de masse, rien de moins.
« Modifié: 4 mars 2021 10:28 par Manu Dalton »
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Juggalo

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 344
    • Voir le profil
Ça me rappelle de vieux souvenirs.

Bon travail !

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 085
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Hey j'ai eu 1 lecteur de plus que ce que je pensais avoir! C'est ben l'fun!  ;D

Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.