Auteur Sujet: Critique instantanée / Poires rectales de «Scoop» saison 1.  (Lu 217 fois)

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 085
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
Et voici une autre toujours attendu édition des poires rectales version téléroman québécois.

Match cool de la soirée : La bataille de ruelle à quatre contre un de l’épisode huit, incluant un spot de poubelle typique de match hardcore des années 90.  Douce attention de Réjean Tremblay qui rend un vibrant hommage à la carrière d’Al Snow.

Match cool de la soirée #2 : Jimmy Fontaine (Deano Clavet) qui éclate la geule de deux frais chié d’anglais dans un bar.

Match poche de la soirée : La bataille de clochards qui était complètement décousue et dépourvue de psychologie. Sunny War Cloud a d’ailleurs téléphoné aux services des plaintes, puisque c’est clairement indigne pour un professionnel de ne pas porter de bottes.

Top heel : Gustave Malouin (Denis Bernard, dans sa version avec cheveux), un batteur d’enfant et de femmes ultra violent. On va se le dire en 1992 c’était un simple fait divers. En 2021 c’est clairement le top heel de la série. #moéitoo

Top face : Stéphanie Rousseau ( Macha Grenon), elle est belle , jeune, intelligente, millionnaire, elle traque les politiciens véreux, les pédophiles, les batteurs de femmes et autre crapules de Mourial. Manque que le suit en spandex pour être dans un comics de DC.

Moment hommage à FD Francois «pas de cédille»  Deguire : Le personnage de Richard « Tintin » Fortin (Martin Drainville ), pigiste plus préoccupé par les fautes d’orthographes et la grammaire que par le contenu des articles. Un vrai schtroumf à lunettes mal à l’aise avec le S-E-X-E, mais fictifs, contrairement à son alter ego webzinien.

Moment vieux nationaliste péquiste : Voir match cool #2.

Moment faite vous des amis chez PETA : Insérer un fort divertissant spot de tortue écrasée dans votre série télé.

Moment d’exotisme oriental : La coupe de cheveux de Francine Ruel qui a clairement été réalisée à l’aide d’un bol à ramen.

Moment hétérosexuel : Macha Grenon pour l’ensemble de l’œuvre.

Moment hétérosexuel #2 : Joëlle Morin qui interprète la toujours en camisole très moulante Alexandra.

Moment gay : L’intégrale des chemises du personnage très secondaire de Denis Bouchard.

Moment de chance exceptionnelle : Matthieu ( Olivier Loubry ) qui du haut de ses 10 ans réalise le fantasme d’une génération de mâle en chaleur, nommément tourner une scène de bain avec Macha Grenon.

Moment de jalousie : Moi à 10 ans j’avais juste les catalogues de chez Eaton et de chez Sears.

Moment réaliste : Engager une femme de plus ou moins cinquante an pour jouer le rôle d’une déléguée syndicale frustrée, amère et déçue des hommes. 

Moment choquer un étudiant universitaire woke en sciences sociales (pléonasme) : Faite lui écouter l'épisode dans lequel Paul Vézina (Raymond Bouchard) déclare : « Les questions raciales ça intéresse plus personnes de nos jours … à moins que ça concerne un vol de banque !».

Moment beaucoup trop présent : la cigarette à l’écran. C’est pas mêlant la majorité des personnages fument!

Moment hommage aux puceaux du Webzine : Serge Vandal (Michel Barette) incapable de bander parce que trop nerveux quand vient le temps de baiser Alexandra dans tous les sens.

Rôle de composition de la série : Deano Clavet  dans le rôle du boxeur Jimmy Fontaine…

Citation de la soirée : Le délicieux «Cercueil»  de Lionel Rivard (Rémy Girard), qui nous remémore une glorieuse époque où téléroman québécois rimait immanquablement avec patois douteux. Heureuse époque ayant hélas prit fin avec le «Citron» de Virginie.

Influence du Webzine : Les scènes de vestiaires des Castors de Montréal. C’est évident que les auteurs de la série ont réalisé en lisant Le Webzine que de multiples allusions de pénis aideraient à faire lever les cotes d’écoute.

Impressionner vos parents : Dites-leur que vous faites des Poires rectales d’un téléroman d’il y a 30 ans tout en préparant le dépôt d’un mémoire pour la fin du mois prochain. 
Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.

Cappie

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 450
    • Voir le profil
J'ai lu Joëlle Morin et c'et soudainement dur dans mes pantalons.  Ah, et Macha Grenon (j'avais genre six ans) est un de mes premiers amours avec Kim Basinger dans Batman.

Manu Dalton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1 085
  • Ex-Rédacteur en chef des Poires rectales.
    • Voir le profil
J'ai lu Joëlle Morin et c'et soudainement dur dans mes pantalons.  Ah, et Macha Grenon (j'avais genre six ans) est un de mes premiers amours avec Kim Basinger dans Batman.

Quand la saison 1 était en ondes j'avais 9 ans et je trouvais les deux immensément belle...bon surtout Macha Grenon. Je vous annonce qu'à 37 ans c'est toujours le cas.  ;D

Pour les Batgirl j'ai toujours été un fan d'Alicia Silverstone, c'est d'ailleurs le seul élément qui rendait un minimum supportable l'horrible  Batman et Robin de 1997 avec Mr. Freeze. Quel navet !

Avertissement: Ce message peut contenir un niveau élevé de sarcasmes, des opinions stupides ainsi que des traces d'arachides. La discrétion du lecteur est avisée.